La salle de bal, Anna Hope

Bien que les hommes et les femmes vivent séparément, Ella et John se rencontrent dans l’asile psychiatrique de Sharston. Brimades, violences et travaillent sont le quotidien de ces deux personnages internés contre leur gré. Pourtant, chaque vendredi, ils peuvent se retrouver dans la salle de bal et danser ensemble. Mais c’est sans compter l’ambition du docteur Fuller, ambition qui pourrait avoir des conséquences désastreuses pour Ella et John.

La salle de bal, récit aussi sombre que tragique, nous parle de la réalité des asiles du XXème siècle mais aussi du désir de liberté. L’amour qui naît entre Ella et John apporte un peu de douceur au quotidien brutal qu’ils connaissent.

Un roman mené avec brio par la plume sensible et documentée d’Anna Hope, cependant l’histoire est trop prévisible.

Présentation de l’éditeur

3 commentaires sur « La salle de bal, Anna Hope »

  1. Voilà encore une plume dont on parle beaucoup en ce moment et qu’il faut que je lise…et vite ! Je vais commencer par Le chagrin des vivants qui est dans ma PAL et j’enchaînerai par La salle de bal, qui a apparemment recueilli beaucoup d’éloges. 😉

Répondre à Anonyme Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *